SULM – Schweizerische Union für Labormedizin | Union Suisse de Médecine de Laboratoire | Swiss Union of Laboratory Medicine

  • header_content-f1.jpg
  • header_content-f2.jpg
  • header_content-f3.jpg
  • header_content-f4.jpg
  • header_content-f5.jpg

L’USML – un large faîte pour le monde en petit +

L’Union Suisse de Médecine de Laboratoire (USML) s’engage en faveur d’une médecine de laboratoire efficiente, efficace et orientée vers les patients. En tant qu’organisation faîtière, elle représente des sociétés de discipline et des organisations du domaine de la santé et de l’industrie diagnostique, ainsi que des organisations gouvernementales et administratives.

^up

Diversité de la médecine de laboratoire +

Les prestations de la médecine de laboratoire profitent aux cabinets médicaux, aux pharmacies, aux hôpitaux et aux laboratoires privés. La médecine de laboratoire se subdivise en huit domaines, elle compte 20 sociétés de discipline et emploie environ 10'000 personnes à temps plein.

^up

Engagement unifié +

Ce vaste spectre d’activités est uni au sein de l’USML. Cette dernière s’engage notamment dans l’assurance qualité, le domaine tarifaire, la formation postgraduée et les relations publiques.

^up


> USML-Newsletter-Enregistrement


..Lire la pipette en ligne comme e-paper

pipette 06/2017: Onkologie | Oncologie

Labor und Onkologie | Analyses de laboratoire et oncologie
Grâce aux découvertes de biologie moléculaire, le diagnostic et le traitement du cancer ont fait de grands progrès aux cours des dernières années. Ainsi, grâce aux diagnostics compagnons, les analyses de laboratoire aident à mieux caractériser le sous-type des affections malignes présentes, ce qui permet ensuite un traitement spécifique adapté en fonction de la tumeur. D’innombrables substances se terminant par «-mib» et «-mab» ont été développées et sont pour certaines utilisées de façon routinière, pour d’autres encore au stade de test dans le cadre d’études cliniques. Dans le meilleur des cas – celui qui est visé –, ces traitements permettent une survie de plusieurs années avec peu d’effets indésirables et guère de limitations dans la vie quotidienne. Toutefois, ces traitements sont onéreux, et les autorités de régulation émettent des réserves en cas de coûts élevés. Ces dernières exigent de meilleures études avec des preuves convaincantes. D’un autre côté, les entreprises pharmaceutique se plaignent de la lenteur des autorisations et des retards que cela entraîne. Le thème des «biopsies liquides» est également sur toutes les lèvres actuellement… > plus

Companion Diagnostics in der Tumortherapie | Le diagnostic compagnon dans le traitement des tumeurs
La médecine de laboratoire a pour objectif d’administrer le bon traitement au bon patient, et ce au bon moment. Avec le diagnostic compagnon (d’accompagnement), l’indication pour un traitement précis est en principe posée par la détermination du biomarqueur compagnon. Certains exemples de succès relatifs (entre autres Glivec pour la leucémie myéloïde chronique et rituximab pour le lymphome non hodgkinien) ainsi que les analyses de dizaines de milliers de génomes de tumeurs différentes ont renforcé l’espoir de pouvoir développer des associations traitementbiomarqueur pour de nombreuses tumeurs. Ces projets demandent des protocoles d’études cliniques de plus en plus complexes. L’avenir montrera dans quelle mesure cette vision d’une médecine du cancer plus personnalisée et moins onéreuse pourra être mise en oeuvre. > plus

Dépistage du cancer du col de l’utérus et diagnostic des infections à papillomavirus | Präventions- und Diagnosestrategien bei Papillomvirusinfektionen
Une douzaine de papillomavirus humains (HPV) à haut risque (HR) sont impliqués directement dans le cancer du col utérin. La longue persistance virale et l’apparition de lésions graduellement plus sévères précédant le cancer permettent de le dépister précocement par frottis cytologique (test de Papanicolaou ou PAP). Les tests moléculaires ciblant les HPV-HR améliorent la spécificité du dépistage en cas de PAP atypique (ASCUS). La vaccination implémentée en Suisse depuis 2007 couvre quatre HPV dont HPV16 et 18 qui sont associés à 70% des cas de cancers. Elle réduit déjà la proportion de ces virus chez les plus jeunes patientes avec à terme une diminution de la spécificité clinique et de la valeur prédictive positive du PAP. L’emploi des tests HPV pour le dépistage primaire (ou en cotest avec le PAP) est envisagé dès maintenant au vu de leurs sensibilités supérieures et de leurs spécificités cliniques qui sont indépendantes de la prévalence des génotypes… > plus

Liquid Biopsy: Tumorgenetik in Körperflüssigkeiten | Biopsie liquide: génétique tumorale dans les fluides corporels
Dans le cadre des traitements anticancéreux adaptés de façon ciblée aux altérations moléculaires spécifiques des tumeurs, la biopsie liquide (l’analyse des propriétés tumorales au moyen d’ADN tumoral acellulaire circulant, de cellules tumorales circulantes ou d’exosomes provenant de la tumeur) permet une analyse génétique non invasive complémentaire à la biopsie tissulaire. La biopsie liquide a déjà trouvé une application clinique dans le traitement du cancer du poumon dans le cadre des mutations de résistance (p.T790M EGFR). Comme l’ADN tumoral circulant ne constitue souvent qu’une partie minime de l’ADN acellulaire contenu dans le plasma, des méthodes à la sensibilité élevée sont requises, par exemple la PCR digitale ou des méthodes spécialisées de séquençage haut débit. Grâce à la biopsie liquide, un contrôle génétique plus exhaustif des tumeurs solides permettant un ajustement du traitement en conséquence pourrait bientôt devenir réalité. > plus

Hyperthermie in der Krebsbehandlung | L’hyperthermie dans le traitement du cancer
Selon des écrits égyptiens et indiens, l’hyperthermie pourrait bien être le plus ancien traitement anticancéreux. Le progrès technique a entraîné une amélioration des équipements d’application de chaleur. Avant tout, des avancées de premier plan ont été accomplies dans la planification thérapeutique et la thermométrie non invasive en temps réel pour le monitorage de la température de la tumeur. Outre une bonne expérience clinique et les preuves existant en faveur de la thermo-radiothérapie concomitante, avant tout dans les situations de récidive tumorale avec traitements préalables, il convient actuellement de focaliser la recherche clinique sur le traitement curatif primaire d’entités tumorales sélectionnées. L’objectif doit être la mise en évidence d’un bénéfice sur la survie globale. Pour certaines entités tumorales et indications, il existe désormais une obligation de prise en charge des frais par l’assurance de base. > plus

Auf dem Weg zum individuellen, risikoadaptierten PSA-Screening | Dépistage par dosage du PSA individualisé et adapté en fonction du risque
Ces dernières années, le dosage du PSA a été le sujet le plus controversé en matière de prévention du cancer de la prostate. La validité du dépistage par dosage du PSA a été particulièrement mise en doute par le Prostate, Lung, Colorectal and Ovarian Cancer Screening Trial (PLCO), alors que la plus grande étude sur le dépistage par dosage du PSA (European Randomized Study of Screening for Prostate Cancer, ERSPC) a à l’inverse démontré une diminution hautement significative de la mortalité spécifique du cancer de la prostate. L’analyse groupée récemment publiée avec les données brutes des deux études a maintenant pu démontrer que ce dépistage entraîne une diminution de la mortalité comprise entre 25% et 32% dans les deux études. Avec une évaluation statistique plus poussée, cette étude explique la discordance des résultats, permet de mieux comprendre les différences entre les deux études et peut calculer plus précisément l’effet du dépistage par dosage du PSA. Il convient aujourd’hui encore d’optimiser les bénéfices du dépistage. Un dépistage par dosage du PSA individualisé et adapté en fonction du risque avec des calculateurs de risques modernes ouvre la voie à une ère de «smartscreening ». > plus

Agenda

Swiss eHealth Forum - Am 8. & 9. März 2018 > mehr

pipette

pipette 06/2017: Onkologie | Oncologie

Aktuelle Ausgabe als E-Paper lesen

Jobs

02.02.2018: Laborspezialist/in FAMH, 100%